Course à pied : courir, mais pour quoi faire ?

Cet article est également disponible en : Anglais

La course à pied a le vent en poupe, ces dernières années. Aujourd’hui, près de 20% de la population française courrait régulièrement, et dans toutes les tranches d’âge ou presque. En 2015, plus de 17 millions de personnes ont participé à une course aux États-Unis et l’ont terminée, contre à peine 5 millions en 1990.

Il ne s’agit pas de dire que la planète entière court des marathons : les courses qui attirent le plus de runners restent les circuits de 5 et 10 km, et les semi-marathons. La mode, elle aussi, en témoigne : on a assisté ces dernières saisons à une déferlante de chaussures de running nouvelle génération, colorées et techniques, qui chaussent aussi bien les coureurs occasionnels que les citadins à l’affût des tendances. Mais pourquoi un tel engouement ? Quels sont les véritables intérêts de la course à pied ? Réponses, non exhaustives, dans ce post.

La course à pied : une pratique sportive naturelle

L’homme court depuis ses origines. Et si pour nos lointains ancêtres, courir était synonyme de survie, aujourd’hui c’est avant tout un moyen accessible à tous pour se sentir bien, et libre. Même si chacun peut améliorer sa technique de course à pied, cela reste un sport peu discriminant. La preuve : on n’a jamais vu une enfant qui marcherait et qui ne courrait pas ! Ici, pas de règles à retenir, de points à marquer, de pénalités : la course à pied est synonyme de spontanéité.

Une paire de running et le tour est joué…

Il n’existe pas de sport plus simple à pratiquer (et moins onéreux) que la course à pied. Si les marques de sport rivalisent d’ingéniosité pour renouveler sans cesse la panoplie du parfait runner, en réalité, tout ce dont vous avez besoin pour courir, c’est d’une bonne paire de running. Pas besoin de trouver un club ou une salle de fitness non plus : que vous habitiez à la campagne ou en ville, sur votre lieu de résidence ou en vacances, ou encore en voyage d’affaires, vous n’avez qu’à passer une porte pour pratiquer la course à pied.

Le potentiel de progression du coureur

Ce n’est pas parce que la course à pied est à la portée de tout le monde que les débuts sont faciles ! Le démarrage (ou la reprise) du running peut nécessiter un temps d’adaptation, notamment pour que le corps retrouve un peu d’endurance. Ici, libre à chacun d’alterner marche rapide et course lente, afin d’atteindre ses objectifs, l’important étant toujours de respecter son corps. Les récits de joggers débutants ayant repoussé leurs limites en courant des marathons au bout de quelques temps d’entraînement pullulent sur internet. L’important reste la persévérance…

Les bénéfices de la course à pied sur la santé

Alors que les accidents cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité dans le monde, il apparaît de plus en plus crucial de prendre soin de son corps. Pour préserver votre cœur, il n’y a pas de secret : il faut bien s’alimenter, et bouger. À première vue, ce n’est pas tout à fait compatible avec nos modes de vie de plus en plus sédentaires (oui, vous qui nous lisez depuis la chaise de bureau sur laquelle vous êtes assis 12 heures par jour : on vous parle). Le running étant un sport d’endurance, il entraîne le cœur. Comme tout muscle, plus le cœur travaille, plus il va être fort, réduisant ainsi les risques d’accidents. CQFD.

course à pied

Courir : un secret de beauté

La course à pied présente un autre avantage indéniable, qui motive sans doute une grande partie de la population à s’y adonner : elle sculpte des corps fins et toniques. La pratique régulière de la course à pied (couplée à un mode d’alimentation équilibré), permet d’aider à maintenir un poids de forme, voire de perdre du poids, si l’entraînement est mené judicieusement. Les mouvements de la course permettent aussi de solliciter de nombreux groupes musculaires. À la clef : un dos, des abdominaux, des fessiers, des cuisses, des mollets et des bras plus robustes et mieux dessinés. Ce n’est pas un hasard si la top brésilienne Adriana Lima déclarait récemment au magazine Vogue, qui l’interrogeait sur ses secrets pour avoir un corps de rêve à la plage, que pour elle, rien ne valait une bonne routine de course à pied.

Courir en apprenant : le petit plus de Runnin’City

C’est ainsi : on a beau être convaincu que la course à pied offre de nombreux avantages, de nombreuses personnes détestent toujours ça. L’une des raisons majeures avancées par les réfractaires : l’ennui mortel auquel ils peuvent être confrontés. Si ce n’est pas votre cas, et que la course vous permet de vous vider la tête, tant mieux pour vous ! Pour tous les autres, l’application Runnin’City propose de quoi vous occuper l’esprit pendant vos sessions de running : des parcours touristiques, de visite de la ville, clef en main. On se rend dans l’une des 90 villes disponibles, on lance l’application, et on se laisse guider auprès des rues et monuments les plus intéressants. L’occasion d’apprendre des choses en courant, et de ne pas voir sa session passer. Et rien ne vous empêche de lancer votre meilleure playlist de musique en même temps…

Note : comme toujours lorsqu’il s’agit de sport, pensez à demander l’avis de votre médecin avant de démarrer la course à pied.

Laisser un commentaire