« La natation pour progresser en running » : Entretien avec Guy Hemmerlin

La natation pour progresser en running : et pourquoi pas ? Bien maîtrisée, cette discipline peut permettre aux runners de progresser rapidement et durablement. Rencontre avec Guy Hemmerlin, le coach français préféré des triathlètes.

Guy Hemmerlin a découvert le triathlon en 1986, à l’âge de 16 ans. Après des années de course, il devient coach, et entraîne peu à peu des triathlètes de renom, dont Chris Mc Cormack, qu’il aidera à remporter par deux fois l’Ironman d’Hawaii, sans nul doute la course la plus prestigieuse de la planète triathlon. « Il est aujourd’hui l’un des meilleurs coachs de triathlon du monde », affirme Mc Cormack, qui connaît Guy Hemmerlin depuis 1996.

Fort de ses succès et animé par sa passion, Guy Hemmerlin a fondé la première plateforme de coaching à distance française, Endurance Training Concept, en 1998. Il a également publié un livre d’entraînement triathlon longue distance intitulé De 0 à 226 kms, véritable best-seller dans sa catégorie, suivi de Bassin à l’eau libre, qui propose une méthode d’apprentissage pour progresser en natation. Aujourd’hui, il anime des stages de triathlon et des Swim Camps, des stages de perfectionnement en natation, qu’il a imaginés lui-même.

Nous avons eu la chance de rencontrer Guy Hemmerlin, qui livre ici quelques conseils à destination des coureurs à pied, amateurs ou professionnels.


« La gestion croisée des disciplines présente de nombreux avantages » (Guy Hemmerlin)

Runnin’City : La natation et la course à pied, n’est-ce pas deux mondes qui s’opposent ?

Guy Hemmerlin : Dans le monde du running, intégrer une ou deux séances de natation à sa routine d’entraînement n’est pas encore entré dans les mœurs. Pourtant, la gestion croisée des disciplines présente de nombreux avantages et au final, nager s’avère plus intéressant qu’il n’y paraît.

Runnin’City : Combien de temps doit durer une séance de natation pour progresser en running ?

Guy Hemmerlin : Au départ, surtout, soyez progressifs. La natation est le sport technique par excellence, et les premiers mètres peuvent être difficiles. Une séance de natation de 30 à 45 minutes suffit, car le but n’est pas de vous transformer en nageur, et cela permettra de limiter le risque de blessures.

« La natation favorise la récupération du coureur »

Runnin’City : La séance de natation ne risque-t-elle pas d’épuiser le coureur ?

Guy Hemmerlin : Au contraire ! Intégrer une séance de natation à votre programme d’entraînement vous permettra de réaliser une séance en endurance, sans pour autant subir le traumatisme de l’impact au sol. Après certaines séances difficiles ou longues de course à pied, nager vous permettra de vous détendre au niveau musculaire et d’améliorer la qualité et la rapidité de votre récupération.

Runnin’City : Quels avantages présente la pratique de la natation pour progresser en running ?

Guy Hemmerlin : La natation permet de travailler certains muscles importants, notamment au niveau abdominal, et d’obtenir une harmonisation au niveau musculaire entre le haut et le bas de votre corps, ce qui vous amènera à avoir un meilleur alignement en améliorant votre tonicité corporelle. Enfin, placer régulièrement une séance de natation vous permettra de rompre avec la monotonie de l’entraînement.

Runnin’City : Concrètement, pouvez-vous nous donner un exemple de séance de natation ?

Guy Hemmerlin : Commencez par 4 x 100 mètres en alternant crawl, dos, brasse, et crawl, puis 8 x 50 mètres (en alternant crawl et dos). Enchaînez avec 400 mètres de palmes, puis 400 mètres de pull-buoy. Terminez avec 100 mètres souple.


Neuf stages de natation ou Swim Camps sont programmés entre le 8 octobre 2016 et le 29 janvier 2017. Pour découvrir le calendrier des stages, rendez-vous sur stages-triathlon.com. Attention ! Certaines dates sont complètes. N’hésitez pas à réserver votre place au plus vite.

Merci à l’équipe d’ETC et à Guy Hemmerlin.

Laisser un commentaire