Sport et sommeil : le duo gagnant pour améliorer ses performances sportives

Sport et sommeil sont tous deux très importants pour notre bien-être. Pourtant, lorsque l’on parle de santé, on pense à l’alimentation et à l’hydratation en oubliant très souvent le sommeil. Mais dormir est aussi vital que se nourrir et s’hydrater. En effet, un manque de sommeil tend à augmenter le stress, à perturber l’attention, et peut avoir des effets néfastes sur les capacités intellectuelles ainsi que sur notre système immunitaire. Par conséquent, pour une bonne pratique du sport, il est important de savoir concilier les deux et d’ajouter impérativement du repos à votre entraînement.

L’application Runnin’City mêle running et tourisme, deux activités pour lesquelles votre corps et votre esprit doivent être en parfaite forme. Alors voici des conseils pour profiter pleinement de vos Smart Runs, dans les meilleures conditions.

Atteindre ses objectifs en combinant sport et sommeil 

Tout bon sportif se doit d’avoir une bonne hygiène de vie, et cela passe aussi par le repos.

Sport et sommeil sont complémentaires car ils influent l’un sur l’autre : une pratique trop intense du sport peut avoir un effet négatif sur le sommeil, et un manque de sommeil un effet négatif sur la pratique du sport. Il est donc nécessaire de prendre en compte à la fois ses capacités physiques et son horloge biologique. Un adulte, en moyenne, a besoin de 8 heures de sommeil pour se sentir reposé. Bien évidemment, les cycles et temps de sommeil sont propres à chacun car ils dépendent de plusieurs facteurs du quotidien, qui peuvent varier d’un individu à l’autre.

sport et sommeil

Il existe néanmoins des règles communes à tous, pour combiner au mieux sport et sommeil. Par exemple, il est conseillé d’essayer autant que possible de se coucher et de se lever chaque jour à des heures régulières. Des scientifiques spécialisés en chronobiologie ont montré qu’il y avait certaines heures de la journée plus favorables à l’endormissement et aux activités sportives : par exemple, il sera plus facile de vous endormir entre 23h et 7h du matin, ainsi qu’à 13h, après le déjeuner.

En revanche, préférez la fin de matinée et la fin de journée pour la pratique de vos activités sportives. Il est en effet déconseillé de pratiquer une activité physique tard le soir. Votre corps n’ayant pas le temps de se détendre avant la phase d’endormissement, celle-ci est retardée, ainsi que tout votre cycle de sommeil. Malgré tout, pratiquer une activité physique à raison d’1h30 par jour, 3 fois par semaine, tend à améliorer la qualité du sommeil.

Prendre en compte les temps de repos dans son entraînement est indispensable pour récupérer. Pourtant, la récupération est une étape souvent oubliée ou négligée, bien que primordiale : vos muscles, votre corps, et votre esprit ont besoin de se détendre, de se reposer. Si vous privez votre corps de cette phase, le risque de blessure sera beaucoup plus important. Afin de gérer au mieux votre sommeil, voici quelques conseils…

Sport et sommeil : nos conseils pour mieux dormir

1- Évitez les repas trop importants au dîner : sport et sommeil ne font pas bon ménage avec les repas copieux. Et qui dit repas copieux dit longue digestion et donc potentiel trouble du sommeil. Dans l’idéal, mangez au minimum 2 heures avant d’aller vous coucher.

2- Buvez à petite dose avant de dormir : trop d’eau risquerait de vous réveiller en pleine nuit, mais ne pas boire serait risque de déshydratation, surtout si vous avez pratiqué une activité sportive le soir-même. Prenez donc simplement une petite bouteille d’eau à côté de votre lit pour la nuit.

3- Attention à la température de la chambre : la chaleur peut avoir un effet négatif sur la qualité du sommeil. Mieux vaut prendre une douche chaude, et dormir dans une chambre fraîche.

4- Favorisez l’obscurité totale de votre chambre : la période d’endormissement est un moment sensible lors duquel nous pouvons être facilement distraits. Une pièce dans le noir complet enlève toute distraction visuelle, ce qui est favorable à la relaxation et donc au sommeil.

5- Couchez-vous uniquement dans l’optique de dormir : l’idée est d’envoyer un message au cerveau pour qu’il associe le lit uniquement au repos. Évitez donc de travailler, lire, ou encore de regarder un film dans votre lit.

6- Soyez à l’écoute de votre sommeil : lorsque vous ressentez les premiers signes de fatigues, tels que les paupières lourdes ou les bâillements, sautez au lit. Ils sont le signe de départ du premier cycle de sommeil, et il est donc préférable de s’y adapter.

Toutefois, si vous ne parvenez pas à trouver le sommeil, des exercices de respiration abdominale ou de relaxation sont grandement conseillés. Le yoga peut être une bonne solution. Sur son site, Jean-Jacques Menuet, expert en techniques de travail du mental, vous propose des séances de sophrologie. En premier lieu, cette pratique, mêlant respiration et visualisation, permet d’évacuer le stress. Mais elle s’est aussi avérée très efficace en ce qui concerne le sommeil.

Laisser un commentaire