Tennis et course à pied

Tennis et course à pied font-ils bon ménage ?

Si les coachs d’athlétisme des années 90 avaient tendance à interdire la pratique d’autres sports à leurs athlètes, la tendance est aujourd’hui au croisement des disciplines. Tennis et course à pied peuvent s’avérer tout à fait complémentaires, dans le cadre d’un programme raisonné.

C’est indéniable : courir régulièrement peut aider le joueur de tennis à s’améliorer sur le court. Renforcement des fonctions cardiaques, augmentation de la capacité pulmonaire, amélioration de la VMA, perte de poids… Le running permet d’atteindre des objectifs utiles dans de nombreux autres sports.

Mais la réciproque est-elle vraie ? On avait déjà vu que la natation permet de progresser en running. Aujourd’hui, on explore les bénéfices croisés de ces deux sports : tennis et course à pied.

Comment le tennis peut vous permettre de progresser en running

L’un des principaux avantages quand on combine plusieurs sports, c’est qu’on limite l’effet de lassitude. Si vous aimez les sports de raquette, et que vous avez envie de reprendre ou commencer le tennis, alors foncez ! Se faire plaisir reste le meilleur moyen d’être assidu et de suivre son planning d’entraînement. Incorporer une séance hebdomadaire de tennis à son emploi du temps peut constituer un bon moyen de varier les plaisirs et de s’entraîner autrement.

De plus, le tennis est un sport assez complet. On muscle les jambes, les abdominaux, le dos, les bras… Attention cependant, on sollicitera plus un côté du corps que l’autre, surtout pour le haut du corps (c’est ce qu’on appelle un sport asymétrique). En complément de quelques séances de renforcement musculaire, cela ne devrait pas poser de problème.

Mais l’un des principaux avantages du tennis quand on veut progresser en course à pied, c’est le fait qu’au cours d’un entraînement ou d’un match, on varie les allures. Ainsi, une séance de tennis peut remplacer avantageusement une séance de fractionné. Avec le tennis, on améliore son explosivité, ce qui peut s’avérer déterminant lors d’une course.

Tennis et course à pied : attention !

Prudence tout de même. Tennis et course à pied sont deux sports à fort impact au sol. Avec, donc, des conséquences non négligeables sur les traumatismes que cela peut infliger aux articulations. On privilégie donc le tennis sur des surfaces souples. Ces dernières années, de nombreux revêtements synthétiques ont vu le jour, renseignez-vous !

Ensuite, pour ces mêmes raisons, le tennis est un sport où il est facile de se blesser. Si vous débutez, choisissez de prendre des cours et de ne pas foncer tête baissée ! Un coach vous aidera à vous placer, et à faire les bons gestes en toute sécurité. Pour trouver un club de tennis dans votre ville, c’est par ici.

Et surtout, comme toujours, on commence doucement, qu’on ait l’habitude de faire du sport ou non !

Un gros objectif en vue ? Un marathon à préparer ? Attention à ne pas épuiser votre corps ! Demandez conseil à un entraîneur pour savoir doser justement l’entraînement (voire lever le pied sur le tennis pendant quelques temps).


Et vous, qu’en pensez-vous ? Avez-vous déjà essayé le tennis en complément du running ? Laissez-nous vos commentaires !

 

Laisser un commentaire