Musique et sport, les effets sur nos performances sportives

On connaît tous les effets de la musique sur nos émotions, pouvant nous faire passer de la mélancolie et de la nostalgie la plus profonde à la joie intense… Tout dépend du morceau, de son rythme et de sa signification. L’effet que la musique crée sur les individus est propre à chacun d’entre nous. Mais il semble aussi que la musique a une influence particulière sur la performance sportive.

On peut reconnaître à la musique de nombreuses vertus :  la recherche scientifique prouve qu’elle est capable de nous apaiser, de nous détendre, de diminuer notre stress, d’améliorer notre concentration. Qu’on soit à la bibliothèque ou dans les vestiaires avant un match, que l’on écoute ACDC ou Chopin, la musique peut aider à se « vider la tête ». Mais pas seulement…

Et si la musique améliorait les performances sportives ?

Pour la même raison qu’elle aide à se recentrer, la musique aide aussi le sportif à oublier son effort, ses douleurs et la potentielle fatigue. Elle lui permet de penser à autre chose qu’à ce qu’il est en train de faire et de ressentir. Qu’on soit bon coureur ou non, lorsqu’on entend notre musique préférée, on a l’impression que notre force est décuplée et on se sent l’âme d’un combattant prêt à parcourir encore des kilomètres ! Enfin, presque…

À savoir : de nombreux scientifiques ayant étudié la corrélation entre musique et sport ont remarqué que ces effets de la musique sur les performances sportives sont plus fréquents chez le sportif de niveau moyen.

Ces mêmes scientifiques ont prouvé que certains aspects de la musique, et notamment son rythme, pouvaient avoir un effet précis sur nos performances. Par exemple, si vous courez sur une musique lente, vous allez améliorer votre endurance. Au contraire, un rythme rapide vous fera plutôt augmenter vos capacités physiques et votre résistance à la fatigue. Encore plus surprenant : connaitre la chanson sur laquelle on court tend à augmenter ces effets.

D’ailleurs, la FFA a récemment interdit le port des écouteurs sur les courses hors stade, considérant que la musique était une aide apportée aux athlètes !e

Chez Runnin’City, musique et sport sont indissociables, et bon nombre d’entre nous ont en permanence le casque sur les oreilles lors de leurs Smart Runs. Et l’avantage avec l’application Runnin’City, c’est que l’on peut écouter la musique pendant notre séance de sightjogging : le volume de la musique se baissera automatiquement lorsque vous arriverez devant un monument, afin que vous puissiez entendre correctement les anecdotes du lieu.

Si vous êtes en manque d’inspiration concernant vos playlist running, voici celle de nos utilisateurs !

Laisser un commentaire