Cathy Dubois

Paroles de Smart Runners : le portrait de Cathy Dubois

Qui n’aime pas rêver en entendant les récits de voyage de ses amis ? Feuilleter des magazines ou admirer les photos de serial travelers sur Instagram ?

Au vu du nombre de Smart Runs (les parcours de running touristique audio-guidés par l’appli Runnin’City) que vous réalisez chaque jour, on s’est dit que vous pourriez aimer la nouvelle rubrique qu’on vous propose aujourd’hui : les « Paroles de Smart Runners ». L’idée ? Un entretien rapide avec un utilisateur de Runnin’City, qui s’est servi de l’appli pour découvrir une ou plusieurs villes en courant, et qui nous raconte son expérience. L’occasion aussi de découvrir des personnalités variées qui partagent les mêmes passions que nous : la culture, le voyage, le sport outdoor.

Et pour inaugurer cette nouvelle rubrique, on a décidé de faire appel à une Smart Runneuse pas vraiment comme les autres ! Véritable star dans le milieu du trail, Cathy Dubois est une fan de la première heure de l’application Runnin’City, qui permet de découvrir plus de 150 villes dans le monde en courant. Entretien avec cette femme inspirante de 44 ans, maman de deux enfants, brillante femme d’affaires (elle est à la tête de la salle de sport L’Appart Fitness de Beynost, en région lyonnaise) et sortie victorieuse de quelques-unes des plus grandes courses (elle a fini première à la SaintéLyon en 2007 et 2012, troisième à l’UTMB – 169 km avec 9500 mètres de dénivelé, rien que ça –, troisième à la Diagonale des fous à la Réunion…)

Runnin’City : Quelles villes l’application Runnin’City t’a-t-elle permis de découvrir en courant ?

Cathy Dubois : Étant donné que je suis lyonnaise, j’ai eu plaisir à tester un parcours dans ma ville – c’était très sympa. Mais la première fois que j’ai pu utiliser l’application Runnin’City pour découvrir une ville que je ne connaissais pas, c’était à Cologne, où j’étais allée pour assister au Salon du fitness. J’étais avec mon conjoint, et le parcours de 10 km de l’appli nous a permis de découvrir la ville de site en site, c’était vraiment super agréable.

RC : Est-ce que tu as l’habitude de faire du sport quand tu es en déplacement ?

CD : Oui ! En voyage, j’emporte toujours avec moi une tenue de running et une tenue de fitness. C’est en courant que j’ai découvert des villes comme Athènes ou Amsterdam. Avant Runnin’City, pour courir, je cherchais un parc ou un point d’eau. Avec l’appli, c’est vraiment facile : la voix nous guide tout au long du parcours, et on peut choisir son parcours en fonction du temps qu’on a devant soi. Avec le GPS audio, on n’a pas de risque de se perdre : si on prend le mauvais chemin, l’appli nous rappelle vite à l’ordre pour nous inviter à faire demi-tour !

RC : Revenons sur ta carrière exceptionnelle de traileuse… Quels ont été tes plus beaux souvenirs de course ?

CD : Les plus belles courses, pour moi, ce sont les plus gros challenges. L’UTMB avec ses fameux 9500 mètres de dénivelé positif, mais aussi la Diagonale des fous, qui est une course extrêmement célèbre et médiatique. Mais j’aime beaucoup aussi les courses plus locales…

RC : Tu t’es ré-inscrite à la SaintéLyon après deux victoires, dont la dernière date de 2012… Pourquoi ?

CD : En vérité, c’est une décision assez récente, qui date du mois d’octobre ! Je développe la pratique des sports outdoor pour les clients de ma salle de sport, L’Appart fitness à Beynost (69). Parmi les coureurs qui me suivent, il y a un peu de tous les niveaux, du débutant au très confirmé. Il se trouve que parmi les groupes que j’anime, quelques personnes se sont inscrites pour la SaintéLyon 2017, donc j’ai eu envie de les suivre, par passion, et par goût du partage. Et puis, j’ai gagné la SaintéLyon il y a 5 et 10 ans : je me suis dit que ça serait amusant de la refaire tous les 5 ans ! Mais cette fois-ci, je ne me mets pas de pression, je n’y vais pas pour gagner.

RC : Est-ce que tes enfants vont venir t’encourager ?

CD : Quand j’ai gagné la SaintéLyon pour la première fois, Léa, mon aînée, n’avait que dix ans. Aujourd’hui, elle en a vingt ! Aujourd’hui, Léa et Thibault sont beaucoup plus proches de ma pratique que ce qu’ils étaient auparavant, et ça me fait extrêmement plaisir ! On partage tous les trois une même passion pour le sport. Léa vient souvent à la salle suivre les cours collectifs (on fait même du body pump ensemble), et Thibault fait du cross fit et vient d’intégrer l’équipe de France de floorball .

RC : Tes clients de L’Appart fitness, est-ce qu’ils savent ce que tu as accompli ?

CD : Pour la plupart, pas du tout ! Certains l’ont découvert récemment, via les groupes que j’anime. Mais j’aimerais leur transmettre cette passion, les amener à poursuivre d’autres objectifs que des objectifs de fitness pur.

RC : Quels sont tes projets pour 2018 ?

CD : D’un point de vue professionnel, j’aimerais développer les pratiques outdoor autour de ma salle de sport, L’Appart fitness à Beynost (69). Les sports outdoor, c’est ma véritable passion, j’ai envie de m’y consacrer plus ! D’un point de vue personnel, j’aimerais avoir un peu plus de temps pour moi, ce qui est le cas depuis que j’ai vendu L’Appart fitness de Crémieux au mois de septembre. Je voudrais aussi faire plus de voyages !


Merci à Cathy Dubois pour le temps qu’elle nous a accordé en interview.


Vous êtes inscrit à la SaintéLyon? Venez nous saluer sur le stand Runnin’City, au village de retrait des dossards de la course ! Et qui sait, peut-être que le prochain Smart Runner portraité ici, ce sera vous ! Bonne course à tous.

Laisser un commentaire