Comment réagir face à une douleur lors d’un entraînement ?

Cet article est également disponible en : Anglais

Les douleurs au genou, un traumatisme très fréquent chez les coureurs
Les douleurs au genou, un traumatisme très fréquent chez les coureurs.

Quand on ressent une douleur pendant l’effort, on se met souvent à imaginer le pire. Une mauvaise sensation au niveau de la cheville ou du genou, et on pense immédiatement à une entorse. Il n’est pas toujours évident pour les sportifs de trouver l’origine de la douleur. Voici donc un petit panorama des bonnes pratiques et des conseils à suivre en cas de blessure durant un entraînement.

C’est bien connu, nous sommes des adeptes de l’auto-diagnostic : lorsqu’une petite douleur apparaît au cours d’un entraînement, bon nombre d’entre nous se ruent sur internet dans l’espoir de mettre un nom sur le mal qui s’est emparé de leur corps. Et là, c’est le drame. Entre les forums médicaux (dont les inscrits surestiment parfois leur capacité de conseil) et les sites scientifiques présentant des descriptions de symptômes dans un jargon impossible à déchiffrer pour quiconque ne possèdant pas un doctorat en chirurgie plantaire, difficile de s’y retrouver. Mais la douleur, elle, est bien présente…

Selon un rapport de Google, 5% des 100 milliards de recherches effectuées sur le moteur de recherche chaque mois portent sur des questions de santé.

Nous ne sommes pas des professionnels de la médecine, et notre but n’est pas de deviner à distance la nature de votre traumatisme, en faisant appel à des forces obscures… Il s’agit avant tout de rappeler certaines règles de base à respecter lorsqu’on se blesse au cours d’une séance de sport.

Tout d’abord, la plupart des sportifs adoptent deux comportements distincts face à une douleur ressentie : certains paniquent presque instantanément et amplifient largement la douleur, en imaginant le pire scénario possible (une fracture, un trauma qui n’était pas totalement guéri et qui se serait réveillé de manière brutale…). À l’inverse, d’autres sont dans le déni face à la blessure, et refusent d’écouter leur corps en se disant que le mal va passer, et que tout est dans la tête.

Vous l’aurez compris, aucune des deux attitudes n’est à privilégier.

Dans certaines situations, on ne peut plus vraiment faire confiance à son corps ou à son instinct, car ce dernier est trop peu fiable. Dans un tel cas, la solution consiste avant tout à garder son calme, et à agir de manière rationnelle.

Reconnaître un cas d’urgence

Si vous avez l'habitude de regarder le foot à la télé, vous arriverez sans aucun mal à évaluer la gravité de la blessure
Alors selon vous, dans ce cas précis : urgence ou pas urgence ?
Vous avez 4 heures !

Avant de solliciter l’avis d’un professionnel de santé, il peut être judicieux de faire un rapide état des lieux. L’objectif étant de déterminer le plus rapidement s’il s’agit d’une urgence ou d’un cas bénin. La Société française de médecine d’urgence (SFMU), sur son site internet, propose une liste des symptômes qui présentent un cas d’urgence. Parmi eux, on peut retenir les principaux suivants :

  • Difficultés pour respirer
  • Douleurs de la partie haute de l’abdomen
  • Douleurs thoraciques ou sensation d’oppression
  • Évanouissements, malaises
  • Vertiges soudains, faiblesses ou troubles visuels
  • Modification du comportement, confusion, difficultés pour marcher
  • Douleurs sévères et brutales de n’importe quelle partie du corps
  • Saignement qui ne s’arrête pas après 10 minutes de compression
  • Vomissements sévères ou persistants
  • Toux ou vomissements de sang

Si, à la suite d’un incident arrivé lors d’un entraînement, vous présentez l’un de ces symptômes, il est absolument nécéssaire de se rendre dans un service d’urgence sans délai.

Ceci étant, toutes les situations ne nécessitent pas de consulter un service d’urgence. Mais alors, comment faire la différence entre ces situations, et effectuer au mieux un diagnostic avant de consulter un médecin ?

En dépit des tonnes d’informations disponibles sur Internet, et des multiples sites de santé qui se parfois se contredisent, on trouve malgré tout quelques outils qui sortent du lot, et qui délivrent des informations de santé fiables. Parmi ceux-ci, DrSport, une petite pépite réalisée en collaboration avec des médecins du sport, qui identifie les traumatismes et les blessures des utilisateurs, à l’aide d’un diagnostic en ligne assez complet, et surtout un accompagnement personnalisé, en leur proposant les soins adaptés et les praticiens à leur disposition si une consultation s’impose.

Une application, disponible gratuitement sur Android et iOS, permet également en cas d’urgence de prévenir vos proches ainsi que les secours.

Évidemment, on la recommande chaudement aux amateurs de running (et aux sportifs en général). Un docteur de poche à emporter partout avec soi, même lors du prochain Smart Run !

Bien sûr, l’application ne saurait se substituer à l’observation de votre blessure par un professionnel de santé. Si les douleurs persistent, filez voir votre médecin !

On espère que ces conseils vous seront utiles en cas de blessure (on vous souhaite tout de même de ne pas vous blesser tout court !), et qu’ils vous permettront de reprendre une activité sportive au plus vite !

Laisser un commentaire